Voiture

Pourquoi les assurances auto sont-elles plus chères pour les voitures avec plus de chevaux fiscaux ?

Lors de l’achat d’une voiture, l’une des mesures qui sont généralement prises en compte est la puissance du moteur du véhicule. Cette puissance est mesurée en chevaux-vapeur, un fait curieux qui a toujours attiré l’attention. L’observation est que les assurances auto pour ces voitures avec plus de puissance coûtent plus cher que les autres. Qu’est-ce qui explique un tel constat ?

La puissance fait partie des facteurs pris en compte par les assureurs

La puissance est l’un des facteurs les plus déterminants de tout véhicule, pas seulement des voitures. Elle est prise en compte pour le calcul des impôts et fait également partie des éléments qui influencent le prix de l’assurance. En réalité, ce que l’assureur prend en compte pour fixer le prix de l’assurance automobile, c’est le modèle spécifique.

A lire également : Combien de personnes n'ont pas le permis de conduire en France ?

À celui-ci s’ajoutent ses caractéristiques telles qu’elles apparaissent sur la fiche technique. Parmi celles-ci, la puissance, mesurée en chevaux-vapeur, est l’une des plus importantes. Dans la fiche technique de la voiture, dans la marge de droite, vous pouvez voir un champ appelé « potentiel fiscal réel » et exprimé par 11,28/56. À partir de ce chiffre, vous pouvez facilement calculer la puissance réelle.

L’assurance est chère pour les voitures plus puissantes

Pour connaître la puissance de votre voiture, il suffit de multiplier le nombre en deuxième position par 1,36. Vous verrez que dans ce cas, nous parlons d’une voiture de 76 chevaux. En général, plus le véhicule est puissant, plus le prix de l’assurance est élevé. La raison est que selon les statistiques, ces types de voitures sont plus susceptibles d’avoir des accidents.

A découvrir également : Qui peut me prêter de l'argent pour acheter une voiture ?

Par exemple, pour les modèles haut de gamme qui comprennent plus d’accessoires. L’assurance est également plus chère pour eux, comme pour les véhicules ayant plus de portes ou un nombre plus élevé de passagers. Par exemple, lorsque la puissance est de 90 ch, le prix moyen d’une police tous risques est de 679 euros. Pour le même modèle avec 150 ch, le prix moyen passe à 782 euros, soit une augmentation de 15 %.

Les autres facteurs qui influencent le prix des voitures avec plus de chevaux fiscaux

L’assurance automobile est un produit personnalisé pour chaque conducteur. Vous pouvez donc envisager de changer d’assureur si vous constatez qu’une autre compagnie offre un meilleur prix. Toutes les compagnies ne proposent pas une assurance pour tous les conducteurs. L’âge de votre permis de conduire est un facteur déterminant. Lorsque vous contactez l’assureur, il vous demandera quand vous avez obtenu votre permis de conduire.

De cette façon, ils sauront depuis combien de temps, vous êtes conducteur. Ainsi, ils comprendront que plus, vous avez été conducteur longtemps, plus vous avez d’expérience sur la route. En outre, pour calculer le prix de votre assurance automobile, la compagnie d’assurance tient compte de votre dossier de conduite. Si vous avez eu beaucoup d’amendes ou d’accidents, vous devrez peut-être payer davantage.

Lieu de résidence du conducteur

Les assureurs sont : guidés par des statistiques pour calculer les prix de l’assurance automobile. Pour cette raison, ils tiennent compte du lieu de résidence du conducteur. En effet, les taux d’accidents et les niveaux de criminalité ne sont pas les mêmes pour toutes les zones. De cette façon, si vous habitez une ville très congestionnée ou avec de nombreux vols, votre assurance sera plus chère.

En outre, ils tiennent compte de la fréquence d’utilisation du véhicule. Lors du calcul du prix de l’assurance auto, certaines compagnies valorisent également l’usage que vous allez donner au véhicule. Vous êtes un conducteur sporadique ou que vous ne le prenez que le week-end ? Vous passerez moins de temps sur la route et la probabilité d’avoir un accident sera moindre.

Équipement supplémentaire

Lors de la souscription d’une assurance, il est nécessaire d’indiquer en détail certains points. Par exemple, si le véhicule a été : équipé de roues plus grandes, d’un toit panoramique, de feux au xénon, d’un GPS, d’aides au stationnement, etc. Certaines compagnies incluent ces accessoires dans la police sans en augmenter le prix. D’autres font une distinction entre standard et supplémentaire. Dans tous les cas, plus l’équipement est détaillé, moins il y aura de problèmes pour évaluer et réparer le véhicule.