Assurance

Quelle puissance de voiture pour jeune conducteur ?

Tu viens d’avoir ton permis ? En tant que jeune conducteur, il est important d’assurer votre véhicule afin de voyager en toute sécurité. Y a-t-il un imit cheval pour l’assurance automobile pour les jeunes conducteurs ? Quels sont les risques d’un véhicule trop fort ? Comment choisir l’assurance automobile pour les jeunes conducteurs Nous vous répondrons dans cet article.

Existe-t-il un niveau maximal de chevaux pour les jeunes conducteurs ?

Selon le code d’assurance, il n’y a pas de cheval fiscal limite pour un véhicule de jeune conducteur. Les chevaux fiscaux ou les autorités fiscales doivent correspondre à la puissance du moteur d’un véhicule. Cette performance est équivalente à la combinaison de puissance maximale et d’émissions de CO2 du véhicule.

A découvrir également : Quelle assurance auto choisir pour jeune conducteur ?

En général, les assureurs considèrent les véhicules de plus de 6 chevaux imposables comme des véhicules puissants. Cependant, ce chiffre est variable : certains assureurs sont plus susceptibles de croire qu’un véhicule provenant de 7 ou 8 bureaux de chevaux d’impôt est puissant. Cette puissance dépend également des performances réelles du véhicule. En fait, le nombre de poils de direction ne correspond pas toujours à la puissance réelle d’une voiture, ce qui peut être moins important.

Il est généralement conseillé aux jeunes conducteurs de choisir un véhicule qui ne dépasse pas 6 chevaux de barre. Les assureurs hésitent à assurer les jeunes conducteurs en raison du risque de catastrophe. Pour ceux qui offrent une assurance automobile pour les jeunes conducteurs, la force motrice du véhicule peut être une condition préalable à l’exclusion de l’offre d’assurance automobile.

A lire également : Quel est le tarif d'une carte grise ?

Quels risques un véhicule puissant pose-t-il pour les jeunes conducteurs ?

La mortalité des jeunes conducteurs sur la route est considérable et représente environ 21 % de la mortalité routière totale. Souvent, il est lié à des facteurs tels que la consommation de stupéfiants ou d’alcool, la fatigue ou la vitesse trop élevée.

Alors que les jeunes Les conducteurs souvent attirés par un grand déplacement, conduire dans un véhicule puissant signifie souvent conduire à une vitesse trop élevée, ce qui augmente le risque d’accidents sur la route. En fait, les jeunes conducteurs ont souvent peu d’expérience de conduite et, en raison de leur goût de sensations fortes, ils sont plus susceptibles de causer des accidents. Les assureurs peuvent refuser d’assurer un véhicule puissant pour un jeune conducteur.

Comment choisir une assurance jeune conducteur ?

En France, il est impératif d’assurer votre véhicule, que vous soyez un conducteur expérimenté ou un jeune conducteur.

L’ assurance responsabilité civile est la formule minimale pour le lancement d’une assurance automobile pour les jeunes conducteurs. Cette assurance couvre les frais de biens et de blessures corporelles encourus par un tiers si le jeune conducteur est responsable d’un accident! Cette assurance auto est idéale pour les jeunes qui veulent assurer un véhicule d’occasion et est également la moins chère.

Il est possible d’étendre sa formule sur le tiers à une formule tierce plus pour bénéficier de garanties supplémentaires (vol, incendie, glace…).

D’ autre part, si le conducteur assure un nouveau véhicule, l’assurance automobile tous risques est plus appropriée. Celle-ci couvre tous les dommages matériels et les accidents corporels causés par le conducteur ou par un tiers et comprend de nombreuses garanties (vol, assistance, catastrophe naturelle, etc.).

Quel est le prix d’une assurance auto jeune conducteur ?

Du fait du risque plus élevé, l’assurance jeune conducteur coûte relativement cher. Auprès de certaines compagnies d’assurance, le tarif de l’assurance au tiers peut, par exemple, coûter autour de 40 € par mois. L’assurance tous risques, offrant une couverture plus étendue, coûte à partir de 70 € par mois.  Malgré cela, il est aujourd’hui possible de trouver une assurance auto pas chère, comme celle sur ce site web. Avant de fixer le choix, il est préconisé de comparer les offres existantes.

Dans le souci de minimiser le tarif d’une telle assurance, il est également possible d’appliquer un certain nombre de conseils :

  • La conduite accompagnée : le fait de choisir la conduite accompagnée dans le cadre de l’obtention du permis de conduire permet de rassurer la compagnie d’assurance. Cela permet de réduire à moitié la surprime ;
  • Le conducteur secondaire : dans le souci de faire des économies sur sa facture d’assurance jeune conducteur, il est aussi possible de se souscrire en tant que conducteur secondaire sur le contrat du conjoint ou des parents. En plus de faire baisser la surprime, cette solution permet également d’acquérir de l’expérience en tant que conducteur ;
  • L’assurance au tiers : cette couverture, qui coûte moins chère, est avantageuse quand le véhicule est plus de 5 ans et si son compteur kilométrique ne dépasse pas en une année les 10 000 km ;
  • La négociation avec l’assureur des parents : pour réduire le coût de son assurance jeune conducteur, on a la possibilité de négocier auprès de la compagnie d’assurance des parents. Pour que cette solution marche, il faut que les parents soient assurés auprès de l’assureur pendant plusieurs années et qu’ils aient de bons antécédents. Ces points sont à mettre en avant lors de la négociation. L’option peut permettre de réduire jusqu’à 30 % le coût de l’assurance.