Comment entretenir son scooter soi-même ?

L’achat d’un scooter est un investissement important. C’est pour cette raison qu’il est capital de veiller à son bon fonctionnement afin de l’utiliser durant de longues années. Mais, pour cela, vous allez devoir entretenir votre engin. Pour entretenir un scooter, certains préfèrent faire appel à un professionnel. D’autres par contre, désireux de faire des économies sur la main-d’œuvre d’entretien, préfèrent s’en occuper eux-mêmes. C’est une bonne affaire d’autant qu’il n’est pas forcément nécessaire de faire appel à un professionnel pour entretenir son scooter.

Vérifier le moteur

A lire en complément : Le malus écologique, qu’est-ce que c’est ?

Le moteur est l’un des éléments principaux qui assurent le fonctionnement du scooter. Il a ainsi besoin d’un entretien régulier si vous voulez éviter les pannes inopinées. Il vous faudra prendre le temps de vérifier le niveau des huiles du moteur. Lorsque le niveau des huiles ne descend pas, vous empêchez le serrage du moteur. Le nettoyage du carter de transmission permet de maintenir le moteur bien propre. La vidange des huiles doit se faire de manière régulière ; le filtre à air doit être changé tous les 4 000 à 6 000 km.

Vérifier l’allumage

L’allumage du scooter dépend en majeure partie de l’état de la batterie. Cette dernière doit être remplacée au bout de deux ans d’utilisation ; il s’agit de sa durée de vie. Votre allumage sera impeccable si vous prenez le temps de remplacer la bougie de l’engin tous les 10 000 km.

A découvrir également : Comment changer d’assurance auto ?

Contrôler l’état des pneus

Les pneus ne doivent pas s’user complètement avant d’être remplacés ; il en va de votre sécurité sur les routes. Lorsqu’ils atteignent les témoins, il est temps de les changer. La pression des pneus doit être contrôlée régulièrement pour une bonne adhérence au sol.

Veiller sur les freins

Pour votre sécurité, les freins doivent être vérifiés régulièrement. Si vous envisagez de faire un voyage sur engin, la moindre des choses à faire est de contrôler l’état des freins. Une vérification régulière va s’imposer sur les disques de frein. Les plaquettes des freins devront être remplacées lorsqu’elles sont usées. Si le liquide des freins semble vieux, vous devez le remplacer dans les meilleurs délais.

Contrôler la transmission

Lorsque la courroie a perdu de son épaisseur, vous devez la remplacer. Les mâchoires de l’embrayage doivent être vérifiées régulièrement. Quant au niveau d’huiles de la transmission, un contrôle fréquent s’impose. Prenez aussi le temps de contrôler les joints spi pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuites d’huiles.