Le malus écologique, qu’est-ce que c’est ?

Le malus écologique représente une taxe due au moment de la première immatriculation d’une voiture polluante. Qui sont ceux qui sont concernés par cette taxe ? Comment bénéficier d’une minoration ? Découvrez toutes les réponses qu’il vous faut dans cet article !

C’est quoi le malus écologique et quels sont les véhicules concernés ?

A découvrir également : La priorité au piéton, ce que vous risquez en cas de refus

Lors de la première immatriculation d’un véhicule, il y a une taxe que vous devez absolument payer. Il s’agit du malus écologique qui a pour but d’inciter les acheteurs à opter pour les véhicules moins polluants. Dans ce cas, plus le véhicule que vous achetez est polluant, plus la taxe sera élevée. En effet, le malus écologique est applicable sur les véhicules de tourisme qui émettent plus de 120 grammes de CO2 par kilomètre. Cela concerne les voitures qui sont passées par une réception communautaire.

En ce qui concerne les voitures n’ont pas subi une réception communautaire, la puissance doit être supérieure aux chevaux-vapeur (CV). Plusieurs moyens sont disponibles sur internet pour calculer la quantité de grammes de CO2 émise par kilomètre par une voiture.

Lire également : Quels sont les avantages d’acheter une voiture neuve ?

Cependant, certains véhicules ne sont pas tenus de payer cette taxe. Il s’agit de :

  • Voitures acquises par une personne qui possède la carte « mobilité inclusion » portant la mention « invalidité ».
  • Voiture particulière carrosserie « handicap » ou véhicules immatriculés comme « véhicule automoteur spécialisé ».

Comment bénéficier d’une minoration du malus écologique ?

Il faut noter que vous avez la possibilité de bénéficier d’une minoration du malus écologique. Vous pouvez le faire dans les cas suivants :

  • Les véhicules immatriculés dans un autre pays qui sont ensuite introduits en France.
  • Des voitures qui peuvent fonctionner à l’aide de superéthanol E85 avec un abattement de 40 % sur les taux d’émission de CO2.
  • Diminution du taux de CO2 de 20 grammes par kilomètre par enfant à charge, à partir du troisième et une seule voiture de cinq places assises et plus par foyer.

Vous savez maintenant comment faire pour réduire le malus écologique. N’hésitez donc pas à en profiter !