Voiture

Moteur à eau : une idée qui tombe à l’eau ?

Mais pourquoi s’embarrasser d’une information minimale sur le sujet .

Contrepoints est un journal en ligne qui couvre l’actualité sous l’angle libéral.

A découvrir également : Auto-école en ligne : une nouvelle façon de passer son permis

  Néanmoins ils ne savent plus trop où. On en entend beaucoup parler, mais le moteur à eau est-il viable . Ce n’est pas très gai n’est-ce pas . Ironie du sort, le premier modèle de voiture de série fonctionnant à l’hydrogène a été révélé au grand public en… 2006 . En 2006, on a vaguement entendu parler d’un obscur personnage, un certain monsieur Lecler, qui aurait inventé un moteur pour voiture entièrement propre. En réalité, Fabien Lecler avait littéralement trouvé le moyen de fabriquer par lui-même une sorte de moteur à eau, en de nombreux points similaires à un autre moteur, aujourd’hui bien fonctionnel et commercialisé : le moteur à hydrogène. Alors certes, la situation est grave, mais les ingénieurs sont plus que jamais au travail pour inventer de nouvelles technologies pour nos moyens de transport préférés. Le moteur à eau s’est retrouvé dans les systèmes d’injection du Messerschmitt B-109.

Ce qu’il y a de frustrant avec le moteur à eau, c’est que c’est une technologie problématique économiquement parlant. Le cas fabien Lecler. Le hic, c’est que pour qu’une commercialisation efficace de cette nouvelle méthode – pour le coup vraiment miraculeuse – soit envisageable, il faudrait compter sur une augmentation drastique du prix de l’essence.

A lire aussi : Quelles sont les différentes garanties d’assurance automobile ?

On consomme, on achète, on produit, on consomme encore, et on pollue beaucoup ; on pollue beaucoup plus, on pollue beaucoup trop. OPINION. Connais pas non plus. Et notre moteur à eau, pour être viable, devra pouvoir supporter la combustion d’eau de mer qui dégagera alors des particules de sel, chose qui aujourd’hui à plutôt tendance à endommager les moteurs. Notre jadis-frétillant Président a pris la parole et les choses sont maintenant parfaitement claires : il n’y aura aucun changement de politique générale. Parmi celles-ci, on retrouve les voitures électriques qui, avec la Zoé de Renault, commencent à se démocratiser un peu partout dans nos villes. Les problèmes que pose la quantité phénoménale de particules fines recrachée par nos véhicules à la planète et à la santé des êtres humains sont nombreux.

Au moins aussi nombreux que les réponses que l’on cherche à y apporter.  À défaut de connaître une seule personne, fut-ce le professeur Shadoko, capable de fournir un début d’explication au principe d’un moteur utilisant l’eau comme source d’énergie, je considère donc qu’une telle invention n’a vraisemblablement jamais existé et que cette histoire de brevet enterré est une simple légende.

Au-delà de son fonctionnement, il est surtout intéressant de comprendre les enjeux politiques et économiques autour de la commercialisation d’un tel moteur à eau. Cependant – et c’est là une bonne occasion de s’interroger quant aux vrais atouts du fonctionnement à l’hydrogène – cet espèce de moteur à l’eau miracle doit impérativement produire du dihydrogène afin de pouvoir s’associer au dioxygène et recracher de l’eau à la place des habituels résidus d’essence ou de diesel. Réponse imparable : Parce que tu crois que les pétroliers n’ont pas intérêt à priver le monde d’une source d’énergie illimitée .

Voilà, nous espérons que cet article consacré au moteur à eau vous aura permis d’en apprendre plus sur le moteur à eau et son fonctionnement. On réduit ainsi drastiquement la consommation, mais aussi la pollution. Et cette énergie… elle pollue.

Une affaire qui reste à suivre. Cela s’accompagnera forcément d’une hausse du niveau de la mer, mais aussi de la disparition de milliers d’espèces animales et végétales à travers le globe, pouvant également mener à l’extinction de l’espèce humaine.

Le grand retour d’un mythe : le moteur à eau

Face à ce constat alarmiste, il faut réagir et c’est en cela que le moteur à eau peut-être une bonne solution à long terme. On peut donc dire que pour un homme seul, développer une technologie en même temps qu’une entreprise toute entière (la voiture était une BMW) tient de rien de moins que du tour de force . Affirmatif. 1/ Je demande l’origine de leur information. Peut-être les états pétroliers essayeraient de faire taire ledit ingénieur ou la société pour laquelle il travaille. A Savoir Que la Solution est d’ores et déjà commercialisée Chez BG Moteur en Bretagne. Car un prix stable pousserait simplement les gens à utiliser leur voiture plus. Le principe est simple : on ajoute de l’eau à l’essence par un procédé qui vous sera expliqué en profondeur sur ce site. Pierre-Gilles de Gennes . Et pour y parvenir, l’homme pressé roule en voiture .

Par conséquent, remplacez toutes les voitures du monde roulant encore à l’essence à ce jour, par des voitures à hydrogène, et vous obtenez un taux de pollution sensiblement plus élevé qu’il ne l’est déjà . Parmi ces technologies, nous voulions revenir avec vous sur le cas particulier du moteur à eau.

Comme le disait le groupe Noir Désir : l’homme pressé va vite… très vite . Le dopage à l’eau, une vérité vraie. Qu’ils doutent quand même, en fin de compte, de la réalité de cette histoire. On réduit ainsi drastiquement la consommation, mais aussi la pollution.

Il a donc fallu attendre qu’un homme isolé, comme Fabien lecler avant lui, cherche une solution tout seul, sans l’aide des grands constructeurs pressés par les lobbys pétroliers à continuer de faire tourner à l’essence le moindre moteur.

C’est bien simple, on considère que si nous ne limitons pas notre pollution aux microparticules d’ici 2020 (dans très peu de temps donc), l’impact de cette pollution pourrait être une hausse de 5°C d’ici 2100. Cela pourrait s’expliquer par le fait que les malfaisants sont particulièrement habiles et machiavéliques et qu’ils ont réussi à rendre le crime parfait. Ou peut-être parce que les sceptiques vis-à-vis de lui ont raison de l’être.

Là encore, des spéculations gratuites sur ceux qui ont intérêt à ce que ça ne marche pas suffisent.

3/ Tu parles de l’industrie du pétrole. Nul doute qu’un jour il arrivera, mais espérons que d’ici là notre bonne vieille terre aura encore assez d’habitants à abriter. Je ne sais pas, je ne suis pas physicien. Une technologie capable de remplacer le moteur à essence tel qu’il existe aujourd’hui.

Imaginons qu’un jour, un ingénieur tel que Fabien Lecler arrive à créer une technologie viable autour d’un moteur à eau. Le week-end dernier, des amis de passage m’ont affirmé  que Renault avait racheté le brevet d’un moteur à eau pour l’enterrer aussitôt. Avec une telle innovation et un tel impact politique et sociétal, nul doute que ce moteur à eau aura un impact sur la santé de notre bonne vieille planète.

TweetE-mail.

Macron annonce qu'elles passeront à 7 puis 8 milliards par an.

Des concepts de moteur propre.

Il y aurait bien des moteurs à hydrogène, dans ce cas-là, la source d’énergie ne serait pas l’eau mais par exemple l’électricité utilisée pour séparer les atomes d’hydrogène et d’oxygène par électrolyse. Rendez-vous compte, il aura suffi d’un siècle à l’espèce humaine pour utiliser 90% des matières fossiles produites par la Terre en 4,543 milliards d’années. Enfin, notamment. On peut donc dire que pour un homme seul, développer une technologie en même temps qu’une entreprise toute entière (la voiture était une BMW) ne tient de rien de moins que du tour de force . Pour un peu, l’absence de preuve deviendrait la preuve ultime . On n’en est qu’au début du stade expérimental, et très loin du stade industriel. Mais, là, je n’en suis pas tout à fait sûr.

Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!